Communiqués de Presse

7 juillet 2015

Le Conseil départemental propose une formation de formateurs professionnels d’adultes (FPA)

Le Conseil départemental propose une formation de formateurs professionnels d’adultes (FPA). Profil recherché : être demandeur d’emploi et avoir un niveau Bac. Nombre de places : 14. Début : octobre 2015

Lire la suite

L'accès des étudiants mahorais au programme Erasmus+ pourrait être facilité

Cette semaine, le commissaire européen en charge de l'Education Tibor Navracsics s'est engagé à faciliter l'accès des jeunes ultramarins au programme Erasmus+ d'ici 2016.

Le programme Erasmus+ est le programme européen pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport. Doté d'un budget de 14,7 milliards d'euros pour la période 2014-2020, il vise notamment à financer des bourses de mobilité pour des mahorais de tous les âges et pour tous les niveaux de formation :

  • les membres des équipes éducatives et les personnels (scolaire, enseignement supérieur, éducation adultes, formation professionnelle) pour une période de formation et des missions d'enseignement ;
  • les étudiants pour une période d'étude ou de stage en entreprise ;
  • les jeunes en formation professionnelle pour des stages en entreprise ;
  • les jeunes hors du système éducatif pour des actions de volontariat ;
  • les professionnels et décideurs du secteur de la Jeunesse.

Le règlement Erasmus+ prévoit que le surcoût lié à l'éloignement pour les jeunes des RUP soit compensé financièrement. A titre d'exemple, les étudiants situés à plus de 8 000 km du continent européen - tels que les étudiants mahorais - et souhaitant partir étudier en Europe dans le cadre d'Erasmus+, peuvent notamment prétendre à :

  • une aide au transport de 1100€ (maximum) par participant ;
  • une allocation mensuelle supérieure aux étudiants du continent (niveau de bourse variable selon le pays d'accueil).

Cependant, pour les députés européens Younous Omarjee (GUE, France) et Maurice Ponga (PPE, France), les contraintes liées à l'éloignement ne sont pas suffisamment compensées par l'Union européenne et continuent de pénaliser les ultramarins. Cela est particulièrement le cas pour les ultramarins dits "hyper éloignés" du continent européen, c'est à dire situés à plus de 12 000 km, qui voient leurs frais de transport plafonnés (plafond fixé par exemple à 1100€ dans le cadre d'une mobilité d'études).

En réponse aux inquiétudes formulées par les députés européens, le commissaire à l'Education Tibro Navracsics a indiqué que la Commission européenne adoptera en 2015 des dispositions permettant de faire des exceptions pour les étudiants très éloignés du continent (à plus de 12 000 km), afin d'assurer une meilleure prise en charge de leurs frais de transport.

Le commissaire a également annoncé qu'il allait travailler à la rédaction d'une proposition plus vaste visant à mieux adapter le programme Erasmus+ aux Outre-mer d'ici 2016, mais aucun élément concret n'a été avancé à ce jour.

Lire la suite

Mayotte aussi fête l’Europe

En début de matinée ce samedi 16 mai 2015, une foule de Mahorais s’est rassemblée tout autour de la place de la République pour célébrer la journée de l’Europe.

L’assemblée entière s’est d’abord émue à l’écoute de l’interprétation de l’hymne nationale et de l’hymne européenne entonnées par les enfants de la chorale de M’gombani. Une émotion partagée et comprise de tous car les chants étaient en français et en shimaoré, accompagnés de tambours, violons et synthétiseurs. Après que l’animateur ait annoncé le programme, le Maire de Mamoudzou, monsieur Mohamed MAJANI prononçât le discours d’accueil et d’ouverture. La cérémonie a ensuite officiellement débuté par une levée des couleurs faite par les sapeurs-pompiers et les policiers municipaux de Mamoudzou. Sur place étaient présents le Préfet, le Président du Conseil Départemental de Mayotte, le Maire de Mamoudzou, les conseillers départementaux et municipaux ainsi que les cadres de ces institutions.

Les spectateurs ont ensuite écouté les discours du Président du Conseil départemental, monsieur Soibahadine IBRAHIM RAMADANI et du Préfet, monsieur Seymour MORSY puis un extrait de la déclaration de Robert SCHUMANN du 9 mai 1950, lu par les élèves de primaires de l’école Boboka de Mamoudzou. A l’issue de ce moment d’histoire, les enfants se sont changés pour jouer un match de football –UNSS, qui s’est déroulé place de la République devant une foule en liesse. Un match mixte aux couleurs de l’Europe, arbitré par les élèves et soutenu par la ligue de foot de Mayotte. La cérémonie s’est clôturée à 11h45 après la remise de la coupe aux vainqueurs par les officiels en présence. Dans l’après-midi, la délégation a visité une école de la 2ème chance (projet IEJ) à Kawéni, puis s’est rendue vers 15h30 à la rencontre d’un jeune agriculteur dans son exploitation de Dembéni.

Comme l’ont rappelé le Président et le Préfet, « Notre département a toute sa place dans l’Europe. Nous devons être les premiers européens de l’Europe » et ce, malgré les 8 000 kilomètres qui nous séparent du vieux continent.

Lire la suite