Offres d'emploi

Infirmier (6 mois) (x2) - Date limite des candidatures : 20 octobre 2017

Responsable de l’observatoire de la protection de l’enfance (OPEMA) (x1) - Date limite des candidatures : 3 novembre 2017

Chargé de mission développement partenariat (x1) - Date limite des candidatures : 3 novembre 2017

Chef du Service Pilotage des fonds européens (x1) - Date limite des candidatures : 3 novembre 2017

Médecin (x1) - Date limite des candidatures : 3 novembre 2017

Infirmier (x1) - Date limite des candidatures : 3 novembre 2017

Ergothérapeute (x1) - Date limite des candidatures : 3 novembre 2017

 

La commission d’élaboration et de suivi du Plan d’Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PEDMA) a approuvé, lors de sa réunion du 22 janvier 2010 le projet de plan. Celui-ci a été adopté par l’Assemblée délibérante du Conseil départemental le 04 octobre 2010.

Le suivi du PEDMA est nécessaire afin de prendre en compte les modifications intervenues depuis son approbation, avec au moins une réunion par an de la commission consultative d’élaboration et de suivi du plan. Celle-ci sera l’occasion d’évaluer la mise en oeuvre des dispositions du plan et de dresser un bilan de la gestion des déchets sur le périmètre du plan.

L’article R541-19 du code de l’environnement prévoit la présentation, à la commission, d’un rapport relatif à la mise en oeuvre du plan.

Rappel des objectifs du Pedma

  • Enfuir directement les déchets résiduels
  • Renforcer l’intercommunalité de collecte et de traitement
  • Développer la prévention
  • Valoriser à terme 10% du flux des ordures ménagères en 2020 (5% en 2015)
  • Composter les déchets verts collectés en déchetterie ou en porte à porte
  • Valoriser la totalité des boues de STEP
  • Collecter 3 kg/habitant/an du flux des encombrants en 2015 (4 kg/habitant en 2020)
  • Réhabiliter les 4 décharges brutes

La répartition des rôles

  • La commune

La commune ou les établissement publics de coopération intercommunale assurent, éventuellement en liaison avec les départements et les régions, la collecte et le traitement des déchets des ménages (art.L2224-13 du CGCT). Il ressort de cette disposition que la gestion des déchets des ménages incombe bien à la commune et non pas au particulier qui doit utiliser les moyens mis à sa disposition pour gérer ses déchets (collecte en porte à porte, apport en point de regroupement). A Mayotte, les communes ont transféré au Syndicat Intercommunal D’Elimination et de VAlorisation des déchets de Mayotte 976 (SIDEVAM 976) la compétence de collecte et de traitement des déchets ménagers et assimilés.

  • Le Conseil départemental

Le Conseil départemental a la responsabilité de l’élaboration des Plans de Prévention et deGestion des Ddéchets (PPGD),

  • Dangereux (D),
  • Non Dangereux (ND),
  • issus des chantiers de Bâtiments et de Travaux Publics (BTP) (art.L541-13 à L.541-14-1 du code de l’environnement).

En outre le Conseil départemental peut éventuellement participer à la collecte et au traitement des déchets des ménages ((art.L2224-13 du CGCT). C’est dans ce cadre que le Conseil départemental a assuré un appui au SIDEVAM976 en tant que

  • maître d’ouvrage pour
    • la réalisation de l’Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux (ISDND) de Dzoumogné + les quais de transfert : Malamani, Hamaha, Badamiers, Kahani.
  • pilote de la
    • Délégation de Service Public (DSP) pour l’exploitation de l’ISDND
    • les quais de transfert
    • mission d’accompagnement des structures de collecte pour la convergence autour du SIDEVAM 976.
  • L’Etat

Le préfet a le pouvoir de police de l’environnement (ICPE, police de l’eau, transport transfrontalière des déchets). Ainsi, il veille au respect de la législation en vigueur en matière de déchets. Il a en charge l’instruction des dossiers de demande (autorisation, enregistrement ou déclaration) des installations classées pour la protection de l’environnement. Il encadre reglémentairement et techniquement la fermeture, la réhabilitation et le suivi post trentenaire des décharges brutes. Il assure par ailleurs la conduite d’opération auprès du Conseil départemental dans la réalisation de l’ISDND de Dzoumogné et des quais de transfert. Il assure aussi l’appui au SIDEVAM 976.