Offre d'emploi

Ingénieur territorial en bâtiment ou architecte (x1) - Date limite des candidatures : 19 janvier 2018

Bonne année 2018
 
 Publié le 11 décembre 2017 à 08h12 (il y a 36 jours environ) dans « Ruralité »
6<sup>ème</sup> édition de l’Université  rurale de l’Océan indien : Mayotte invitée d’honneur
Une délégation mahoraise menée par Issa Issa-Abdou à la 6ème édition de l’Université rurale de l’Océan indien à St-Joseph.
Source : Conseil départemental de Mayotte - DCIP

Depuis 2004, la Mairie de Saint-Joseph mets en avant la notion de territoire. Le Maire explique que: “la ruralité incarne l’espace, le lieu du quotidien, du vécu concret, des projets et des rêves.” C’est une manifestation populaire bisannuelle qui rassemble les politiques, les techniciens, les associations, les producteurs, les chercheurs…de Saint-Joseph et de la région océan indien.

La ville de Saint-Joseph a sollicité la Délégation de Mayotte ; ce qui a facilité la communication et la mise en relation avec les institutions mahoraises. C’est une collaboration rendue possible grâce à la volonté de la ville de collaborer avec Mayotte. Mme Lainati ALI, originaire de Mayotte, a travaillé à la Délégation de Mayotte et elle est aujourd’hui cadre territorial à la Mairie de Saint-Joseph. L’objectif de cette université est de promouvoir la ruralité en favorisant les rencontres et les échanges entre les acteurs de l’océan indien. Une opportunité puisque la question de la ruralité s’inscrit dans le plan de mandature 2015-2021 du Conseil Départemental de Mayotte. L’enjeu qui s’impose dans ces rencontres est : « Comment mettre en oeuvre une stratégie rurbaine écoresponsable qui s’intègre harmonieusement dans le tissu rural tout en préservant son identité ? »

De la complémentarité entre les territoires ruraux et les espaces urbains, découlent trois thèmes principaux :

  • L’attractivité et l’hospitalité des territoires ruraux
  • Les nouveaux visages (images, paysages, espaces...) de la ruralité
  • Innovation et construction de la ville rurale de demain.

Lors de son allocution le 4ème VP a rappelé que les mahorais étaient attachés à la terre et que le Département avait fait de l’aménagement du territoire sa priorité. Occasion donnée pour valoriser les structures existantes à Mayotte par exemple à Coconi :  le lycée agricole, le marché agricole, le jardin botanique, les agriculteurs engagés … Il a aussi sollicité tous les participants à réfléchir à des projets communs unissant les acteurs de la zone océan indien.

Au nom du département le 4ème Vice-Président a émis le vœu d’organiser la prochaine université rurale à Mayotte. Un vœu qui fera partie des résolutions. C’est un évènement qui a permis de valoriser les compétences des techniciens mahorais qui ont fait partager leur expertise. Deux intervenants issus du monde éducatif et universitaire ont fait des productions remarquables. Mr Ibrahim BAHEDJA : « Le patrimoine industriel mahorais un gisement à l’abandon »
et Mr Madi BEN RACHIDI : « La production vivrière pour l’autosuffisance alimentaire à Mayotte ».

Soulignons qu’au cours de cette mission le 4ème VP se rend disponible pour rencontrer la communauté mahoraise de la Réunion notamment celle de Saint-Joseph. Des échanges fructueux entre les élus, les techniciens, les participants de Mayotte, de la Réunion et de Rodrigues.