• M. Ali Debré COMBO M. Ali Debré COMBO - Président du Groupe de la Majorité
    Le groupe que j’ai l’honneur de présider ne peut que se féliciter de la qualité des avancées que connaît Mayotte sous la présidence de Soibahadine Ibrahim Ramadani. Certes, et nous en avons pleine conscience, des impatiences légitimes, des envies d’aller plus vite existent dans la population. Mais depuis cinq ans, la majorité départementale a agi avec beaucoup de détermination, dans le respect des orientations du plan de mandature 2015-2020. Qu’il s’agisse de grandes infrastructures, de qualité des relations avec les institutions ou les collectivités, d’organisation de nos services, d’action sociale en direction de tous les publics, de préservation de l’identité mahoraise en matière de patrimoine et de culture, de soutien au monde sportif, de formation professionnelle, nous pouvons faire valoir de réelles avancées ou des mesures concrètes et opérationnelles. Face à la question – très sensible ici comme ailleurs – de la lutte contre le réchauffement climatique et de la protection de la biodiversité, nous avons aussi mis en place des politiques publiques fortes : parc et forêts, question de l’eau ou soutien aux associations environnementales. Surtout, je veux souligner ici deux points qui tiennent à coeur à mon groupe. D’abord, le respect qu’a gagné Mayotte sur la scène nationale et internationale, en faisant de la coopération voire de la diplomatie des axes forts de l’action départementale. Ensuite, la qualité des relations nouées avec toutes les institutions et en particulier l’État pour rendre crédibles nos revendications, et le Contrat de convergence et de transformation en est l’illustration. Agir aux côtés des mahorais, défendre leurs droits en ne laissant personne au bord du chemin, c’est le sens de l’action résolue que nous menons depuis cinq ans et nous entendons bien poursuivre ce travail jusqu’au terme du mandat.
  • M. Aynoudine SALIME M. Aynoudine SALIME - Président du Groupe « Les centristes »
    Notre groupe délivre un satisfecit en demi-teinte à l’action départementale. Nous avons pu regretter le fait que les deux ou trois premières années ont été difficiles du fait des mesures à prendre s’agissant des moyens. Il s’agissait aussi de définir l’organisation du travail, la gouvernance au sein de l’Assemblée entre les groupes. Du temps a été perdu. Force est aujourd’hui de constater que la démarche du président Soibahadine Ibramim Ramadani consistant à responsabiliser les élus et à partager les responsabilités a permis à notre sensibilité de prendre toute sa place, que ce soit Nomani Ousseni sur le SAR, Ben Youssouf Chihaboudine sur le foncier, Ahamed Attoumani Douchina sur la coopération avec l’Afrique ou encore Dabiel Zaïdani sur les questions touchant au numérique. Il est important que le Conseil départemental sache parler d’une seule voix pour le bien de la collectivité. Un point me semble important à souligner : il faut que tous nos projets bénéficient à l’ensemble du territoire. L’aide aux communes – qui est importante – fait que les différents cantons se voient dotés de moyens significatifs. Des avancées sont à noter en matière de route, d’électrification et d’équipement. Si on peut toujours mieux faire, je me félicite toutefois de ce que permet le travail collectif pour notre département. L’année qui vient doit donc être consacrée à travailler dans le même esprit de responsabilité et de partage

On vous suggère…

Toutes les informations sur le covid-19 dans votre magazine en ligne
Le Département au cœur de l’action
Fin de la gratuité dans les barges
Partez vous former avec le Conseil départemental
Vos demandes de subventions en ligne
 

Visitez aussi…

Le Comité Départemental du Tourisme de Mayotte
Halo, le transport scolaire du Département de Mayotte
Préfecture de Mayotte
L'Europe s'engage à Mayotte