Publié le 3 août 2021 à 05h15 (il y a 45 jours environ) dans « Visite officielle »
Le président Ben Issa Ousséni en mission à Paris,
du 26 au 29 juillet 2021
Le président du Conseil départemental de Mayotte, Ben Issa Ousséni, a rencontré au cours de sa visite le président du Sénat, Gérard Larcher.
© Source : Conseil départemental de Mayotte - DCIP

Le Président du Conseil départemental de Mayotte, Ben Issa OUSSENI, s’est rendu en mission à Paris, du 26 au 29 juillet 2021. À cette occasion, il a rencontré de hautes personnalités et pris part à la 1ère Assemblée générale de l’Association des Départements de France (ADF), qui s’est tenue depuis le renouvellement des présidences des Départements.

Parmi ces rendez-vous, figure celui d’avec le Président du Sénat, M. Gérard LARCHER, dès le 27 juillet. L’entretien a ainsi porté sur le cadre juridique du statut de Mayotte et la venue, en septembre prochain, d’une mission conduite par le Président de la commission des Lois, M. François-Noël BUFFET, dans le cadre de la loi programme Mayotte.

Autre point de discussion avec M. LARCHER : la mise en place d’un « Ségur » de la justice sur l’ensemble du territoire national. Dans le cadre de cette grande concertation, Mayotte souhaite, en effet, que soit discutée la question de sa dépendance vis-à-vis des juridictions de La Réunion.

Le Président Ben Issa OUSSENI a également rencontré, le 28 juillet, MM. Adrien TAQUET, Secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’Enfance, et Maël DISA, Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer et la visibilité des outre-mer. Ici, l’échange a essentiellement été recentré sur les deux aspects suivants :

  • les mesures d’accompagnement à instaurer, pour permettre à la jeunesse mahoraise d’intégrer les hautes sphères de l’administration étatique ;
  • et le coût élevé de la prise en charge des mineurs non accompagnés qui, à court terme, risque de mettre financièrement la collectivité en difficulté, si les compensations correspondantes à ce coût ne sont pas reversées par l’Etat.

Pour finir, le Président Ben Issa OUSSENI a été reçu au cabinet du Ministre de l’outre-mer (en déplacement), en vue de préparer les points qui seront abordés lors de sa rencontre prochaine avec ce dernier, soit, de manière non exhaustive : la prise en charge des mineurs non accompagnés, le développement économique de notre territoire, la plénitude des compétences et dotations de la région, la loi programme Mayotte.

Outre les entretiens évoqués précédemment, le Président Ben Issa OUSSENI a participé à l’Assemblée générale de l’ADF, le 27 juillet, réunie pour procéder à l’élection du nouveau Président de cette structure, au titre de la mandature 2021-2028 : c’est ainsi que M. François SAUVADET, représentant du Groupe Droite, Centre et Indépendants (DCI), dont fait partie notre Président, a été élu à l’unanimité par ses pairs.

Il s’agit pour l’ADF de positionner plus que jamais les Départements de France en tant qu’entités à part entière. Pour ce faire, les Départements doivent reprendre la pleine maîtrise de leur rôle en matière de solidarités humaines, avec l’accompagnement des populations fragiles. Ils doivent aussi gagner en autonomie financière en retrouvant des marges de manœuvres fiscales et au travers des transferts de moyens, qui doivent aller de pair avec les transferts de compétences.

Pour Mayotte, le plus jeune Département de France, encore en plein développement, le soutien de l’ADF se révèle essentiel. L’association constitue, en effet, une ressource sur laquelle le Département peut s’appuyer afin de concevoir, réaliser des travaux d’études, de recherche, d’édition, diffuser des informations et, plus généralement, obtenir une assistance.

La mission du Président Ben Issa OUSSENI constituait donc une occasion de promouvoir notre territoire, de porter les doléances des Mahorais.es, de soutenir les projets pouvant impulser l’essor de Mayotte, auprès des plus hautes représentations du Gouvernement, comme auprès de l’ADF, afin que Mayotte soit entendue.