Publié le 19 décembre 2016 à 14h00 (il y a 4 années environ) dans « Train des Outre-mer »
Le Train des Outremer : une belle opération  promotionnelle pour Mayotte
Le Président Soibahadine Ibrahim Ramadani aux côtés de la 1ère dauphine de Miss Mayotte 2016 pour la promotion de Mayotte au « Train des Outre-mer ».
© Source : Conseil départemental de Mayotte - DCIP

Dans le cadre de la promotion des Outre-Mer français, le Ministère des Outre-Mer, l’Association des Maires de France et SNCF-Trains Expo ont mis en place un train composé de plusieurs voitures, avec un espace dédié aux 12 territoires (Saint-Pierre et Miquelon, Tahiti, Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, Mayotte, La Réunion, Terres Australes et Antarctiques Françaises, Guyane, Martinique, Saint-Martin, Guadeloupe, Saint-Barthélémy).

Le train est parti de Lille Flandre mardi 06 décembre 2016 et a terminé son voyage dimanche 18 décembre 2016 à Brest. Un tour de France métropolitaine, avec 12 étapes d’arrêts dans les 12 plus grandes villes qui avait pour objectif de permettre au grand public de découvrir les différentes expositions des territoires d’Outremer dans les wagons…
Le Train des Outremer était sur les rails et voyageait de nuit. Un accès gratuit était proposé au public dès 10h30, non-stop jusqu’à 16h00. Ce train expo fût un moment particulier, un moment privilégié d’enrichissement et de découverte pour les concitoyens.

Inauguration du tom à Paris en présence de la Ministres des Outre-mer

Mercredi 7 décembre à Paris, gare de Lyon pour l’inauguration du TOM, le Président du Conseil départemental, M. Soibahadine IBRAHIM RAMADANI, avait fait spécialement le déplacement de Mayotte pour assister à la cérémonie et soutenir l'opération de valorisation des territoires d'outremer en compagnie des parlementaires et d'autres élus de Mayotte.

C'est la Ministre des Outremer Mme Ericka BAREIGTS accompagnée de M. François BAROIN, Sénateur-maire UMP de Troyes et Président de l'Association des maires de France (AMF) qui officialisèrent le TOM cette année. En présence de Mme George PAU-LANGEVIN et des élus de toutes les régions Outremer, ils ont ensemble souhaité une bonne route au TOM et envisagent que l'opération soit reconduite l'année prochaine.

Tous les discours sont unanimes, ce train des Outre-mer véhicule une culture commune à partager ensemble et suscite beaucoup d’intérêt. L’ensemble des Outremer est un paradis et beaucoup de nos concitoyens français pensent que c’est impossible d’y aller et ce train était une occasion de montrer que ces régions sont accessibles. Ce train est aussi porteur du messages que lesOutre-mer sont des terres d’innovation technique mais surtout d’innovations sociales.

Par exemple, parmi les différentes facettes des Outre-mer que l’on a pu croiser dans la voiture Mayotte, on sait faire vivre Islam et république. Preuve que l’on sait faire vivre ensemble des personnes d’origine et de cultures différentes sans qu’il n’y ait de conflit ni de discrimination.
Conférences Mayotte à bord « voiture-conférences »

Dans chaque étape, les territoires ont eu la possibilité d’animer des conférences à bord de la voiture commune dédiée aux conférences. Pour Mayotte, le programme de conférences fût le suivant :

THÉMATIQUE LIEU/ÉTAPE INTERVENANTS
L’identité mahoraise, entre tradition et modernité »   (zoom sur MUMA) Lyon
(9 dec)
Député Boinali SAID + Abdoul-Karime BEN SAID (chargé de mission MUMA)
« Mayotte, 101ème département de France : défis et opportunités » Montpellier
(11 dec)
Soibahadine IBRAHIM RAMADANI (Président du Conseil Départemental de Mayotte) + Député Ibrahim ABOUBACAR + Maitre Laurent TESOKA
« Le Parc Naturel Marin de Mayotte, entre valorisation et préservation d’un patrimoine exceptionnel » Brest
(18 dec)
Aires Marines Protégées

Rappel de la situation statutaire du territoire de Mayotte, qui n’a ni les compétences dévolues aux départements, ni celles des régions, et ni même celles d’une Collectivité unique. L’évolution statutaire de Mayotte n’est pas complètement achevée, puisque n’entrant dans aucun cadre institutionnel identifié.

Promotion de la culture et des traditions mahoraise à Montpelier : le harusi

Pour plus de visibilité du TOM, chacun des 12 territoires a fait le choix d’une ville-étape et y a développé des animations. Comme pour Tahiti à Lille, la Martinique à Lyon, ou encore La Réunion à Marseille, Mayotte s’est positionnée sur l’étape MONTPELLIER DU 11 DÉCEMBRE 2016 pour mettre en valeur ses traditions et coutumes.

Dans le but d’assurer une meilleure visibilité au département de Mayotte lors de sa journée d’animations à Montpellier, le Comité départemental du tourisme (CDTM) en concertation avec le Département a souhaité en plus des animations-danses traditionnelles y développer une communication et une présence visuelle au sein même de la gare.

À la différence des autres territoires qui se sont contentés d’une action limitée sur le quai, Mayotte s’est rapidement rapproché des autorités locales de la ville de Montpellier et des responsables de la gare pour avoir accès à des espaces dans le hall de la gare pour sa journée d’animation, dont le thème retenu propre à la tradition et à la culture mahoraise était le mariage.
Dimanche 11 décembre, la gare de Montpellier était aux couleurs de Mayotte grâce au TOM.

Dès 08h05, toutes les équipes (associations d'étudiants et de soutien des mahorais en occitanie, le CDTM et les agents du CD (médiateur) étaient mobilisées. Mise en place des panneaux et roll-up de Mayotte, placement des ateliers d'accueil et de "beauté mahoraise - Msindzano", préparation des mariés... Tous n'avaient qu'une seule idée en tête : faire découvrir les traditions et la culture mahoraise à travers le Harusi et ses multiples manifestations, Debaa, Milélézi, Mbiwi...

11h00 – Le cortège nuptial est lancé.

A travers les couloirs de la gare, le Manzaraka retentissait et faisait se lever les curieux et les voyageurs intrigués par les chants soufis de mulidi. Inaugurant les festivités du mariage, ce manzaraka avait rapidement atteint tous ses objectis. Toute la communauté estudiantine de la région était présente ainsi que celle des parents et adultes mahorais vivants en Occitanie, parés de leurs vêtements traditionnels.

Le second objectif atteint est le nombre croissant de voyageurs qui s’arrêtaient pour apprécier la cérémonie ou le “Boina Harusi” se voyait dévoilé sa promise par la Nyadza. Un rôle asuré ici par Mme Fatimatie Razafindratoandro Présidente du CDTM.

12h00 – Inauguration de la voiture Mayotte.

M. Soibahadine Ibrahim Ramadani Président du Conseil départemental et de la Région Mayotte, était en compagnie du Député Ibrahim Aboubacar, de M. Fadul Ahmed Fadul 1er adjoint au maire de Pamandzi, de la Présidente du CDTM Mme Fatimatie Razafindratoandro, de Mme Raissa Andhum 3e Vice-présidente en charge de l’aménagement et du développement durable, et enfin de M. Ben Issa Ousseni, 7e Vice-président en charge des finances du développement économique de Mayotte.

Escortés par les “boina harusi” (les mariés et leurs témoins), ils ont pu bénéficié d’une visite guidée officielle du TOM en présence de Mme Mylène Chardès adjointe au maire de Montpellier, déléguée aux déplacements et à la circulation, de Mme Nathalie Pinelli Directrice aux affaires territoriales de la SNCF de l’Occitanie et du représentant du Préfet de région. Visite au pas de charge, inauguration du train, découverte des outremer et de la voiture Mayotte et ses parfums, puis discours officiels avant de rejoindre à 13h30, la conférence: “Mayotte, 101e Département de France”.
Mayotte fut honorée de la présence de la 1ère dauphine à l’élection de Miss Mayotte 2016, rappelant que le week-end prochain se tiendra à Montpellier l’élection de Miss France.

14h00 Animation danse traditionnelle – Debaa

Mayotte l'île française au coeur du canal du Mozambique. Le debaa est une cérémonie exclusivement réalisée par les femmes, accompagnée de chants soufis avec une chorégraphie faite de gestuels (main, corps, etc.) synchroniques mêlant grâce et esthétique. Les usagers de la gare de Montpellier étaient submergés par le charme et le chant de sirènes des jeunes mahoraises.

15h00 Animation danse traditionnelle – Mlelezi

Après une courte pause, l’animation suivante fut le mlelezi, autrement appelé mshogoro. C’est aussi une cérémonie nuptiale profane mais mixte, qui se déroule sur un espace ouvert et public, sous forme de procession, et au rythme des ngoma (percussions).
Mené par le Président du Conseil département et de la Présidente du CDTM, la procession fit un court tour de la gare avant de se regrouper pour danser et chanter au milieu de l’enceinte.

16h00 Animation danse traditionnelle – Mbiwi

Dans la foulée, le mbiwi s’est mis en place. Cérémonie profane féminine par excellence, qui se résume en chants et danses du même nom que les bouts de bois qui leur servent d’instruments de musique. Il se caractérise par des chorégraphies de déhanchements qui laissèrent de nombreux usagers de la gare de Montpellier, rêveurs.

Galerie d'images associée


On vous suggère…

Le Département au cœur de l’action
Partez vous former avec le Conseil départemental
Fin de la gratuité dans les barges
Toutes les informations sur le covid-19 dans votre magazine en ligne
Vos demandes de subventions en ligne
 

Visitez aussi…

Le Comité Départemental du Tourisme de Mayotte
Halo, le transport scolaire du Département de Mayotte
Préfecture de Mayotte
L'Europe s'engage à Mayotte