Publié le 19 novembre 2016 à 17h00 (il y a 6 années environ) dans « Célébration »
Le Département de Mayotte célèbre la Journée mondiale des droits de l’Enfant
La jeunesse est au cœur des priorités du Conseil départemental de Mayotte.
© Source :

L’école élémentaire de Bandrélé Cavani est transformée ce jour en une grande espace dédiée aux jeux ludiques, instructifs, jeux de sociétés ou individuels, des activités qui contribuent au bien-être de l’enfant. Des centaines d’enfants, de parents, de représentants associatifs et institutionnels se sont réunis afin de célébrer cet événement.

L’occasion pour le 4ème Vice-Président du Conseil départemental, Monsieur Issa ABDOU de remercier les organisateurs de cet événement à savoir l’association Malézi Méma, l’association des assistants familiaux, la municipalité de Bandrélé mais aussi les équipes de la DGA en charge de l’enfance et de la famille qui ont travaillé sans relâche pour faire de ces journées une vraie réussite. Monsieur le vice-président a également rappelé la volonté et la détermination du Conseil départemental de remplir pleinement les missions qui lui sont dévolues dans le domaine de la protection de l’enfance.

Cette année, les journées de l’enfance sont une combinaison du « Forum petite enfance » qui est à sa 9ème édition et de « la journée Mondiale des Droits de l’Enfant » devenue un événement incontournable que le Département honore chaque année, à l’occasion de la date anniversaire de la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) du 20 novembre 1989. La thématique retenue étant « comment accompagner les parents dans leurs fonctions parentales ».

Le forum de la petite enfance est l’occasion de réunir les professionnels du champ de la petite enfance ainsi que les parents afin que chacun apporte son expérience, sa pratique dans le cadre d’échanges et réflexions sur l’éducation et le développement de l’enfant. Aussi, des enfants accompagnés de leurs parents ont pu profiter des différentes activités ludiques et d’éveil permettant à l’enfant de développer ses capacités motrices, cognitives, sociales et donc son autonomie en présence de ses parents.

Et au vice-président de conclure par une citation de Victor HUGO « l’éducation c’est la famille qui la donne, l’instruction c’est l’Etat qui la doit »