Publié le 11 mai 2016 à 00h00 (il y a 6 années environ) dans « Insertion »
À la rencontre des associations et étudiants ultramarins de Midi-Pyrénées
À la rencontre des associations et étudiants ultramarins de Midi-Pyrénées pour une meilleure insertion professionnelle.
© Source : Conseil départemental de Mayotte - DirCom

Madame Mariame SAID, 5ème Vice-Présidente du Conseil départemental de Mayotte en charge de l’éducation, formation et insertion, accompagnée de Monsieur AMBDILWAHEDOU Soumaila, agent de la Direction générale adjointe chargée développement économique, attractivité du territoire et formation, a pris part à la 5ème édition des rencontres et étudiants ultramarins de Midi- Pyrénées qui s’est déroulée à Toulouse le Samedi 30 avril dernier.

Cette rencontre organisée par l’Association Caribou Maoré, ayant comme thème l’insertion professionnelle, avait pour objectif de mieux accompagner les jeunes à s’insérer dans le milieu professionnel en favorisant la création des entreprises pour ceux qui souhaiteront rentrer à Mayotte après leurs études.
Madame Mariame SAID a saisi cette occasion pour échanger avec les étudiants mahorais sur les dispositifs mises en place par le Conseil départemental de Mayotte pour accompagner les jeunes une fois rentrés à Mayotte. En effet, le Conseil Départemental, s’engage dans l’éducation, la formation et l’insertion de sa jeunesse malgré les restrictions budgétaires généralisées du moment.

Pour l’insertion professionnelle, le Département de Mayotte met 2 types d’actions en place :

1- L’information, l’orientation et l’accompagnement,

Chaque année, le Conseil Départemental accorde des subventions aux structures qui accompagnent les demandeurs d’emploi, tels que le CRIJ (Centre Régional d’Information Jeunesse) ou la mission locale. toujours pour développer l’information et l’orientation du public, le Département a mis en place depuis 2013, une cité des métiers qui est un espace multi partenarial dédié à l’information des usagers pour les aider à mieux structurer leurs parcours professionnels et favoriser ainsi leur insertion.

2- Le soutien à la création d’entreprise

  • Le soutien direct : A travers sa Direction de développement économique, le Conseil Départemental accorde une aide à l’investissement (EAI) plafonnée à hauteur de 500 000€. Egalement, une aide spécifique de 3 250€ est accordée à toutes les femmes qui souhaitent créer leurs propres entreprises (AIF).
  • Le soutien indirect : une aide indirecte à travers des subventions accordées chaque année aux structures d’aides à la création. L’ADIE (Association d’Aide à l’Initiative Economique), et la BGE (boutique de gestion) peuvent accorder des micros crédits jusqu’à 10 000€ maximum. Les chambres consulaires sont également subventionnées par le Conseil Départemental pour soutenir et accompagner les porteurs de projets dans leurs démarches administratives.

Madame la conseillère départemental a tenu à féliciter les associations, qui selon elle, constituent de véritables partenariats et un creuset d’idées et d’expériences qu’il convient de capitaliser pour le mettre au service du développement de notre territoire.

Document à télécharger