Offre d'emploi

Ingénieur territorial en bâtiment ou architecte (x1) - Date limite des candidatures : 19 janvier 2018

Bonne année 2018
 

La Direction du Port a pour mission d’assurer la gestion du Port de Mayotte qui comprend les sites de Longoni, Mamoudzou et Dzaoudzi. Au titre de cette mission de gestion s’exerce des prérogatives répondant à la situation d’autorité portuaire reconnues au Président du Conseil départemental en sa qualité de représentant de collectivité territoriale gestionnaire de port décentralisé.

Le rôle d’autorité portuaire est consacré par le code des ports maritimes (applicable à Mayotte depuis le 1er janvier 2008). En vertu des dispositions en la matière le Président du Conseil Général exerce des pouvoirs en matière de police portuaire, une compétence partagée avec l’Etat qui exerce une police portuaire strictement maritime et la partie proprement terrestre relevant de l’autorité portuaire. La mise en œuvre de cette police portuaire s’effectue au sein d’un Capitainerie du Port qui prend la forme dans un port décentralisé comme celui de Mayotte, d’une Capitainerie mixte (Etat/Département) avec à sa tête un officier de port, fonctionnaire de l’Etat qui exerce les missions de police (maritime et terrestre) assisté de surveillants de port, agents du département. Les agents considérés sont soumis à une aptitude professionnelle appropriée.

Le Port de Longoni est concédé à la société MCG, principalement les terre-pleins du quai n°1 et des terre-pleins attenants au hangar sous douane ainsi que le parc frigo.
La vallée 2, où sont installés un certain nombre d’opérateurs portuaires (les transitaires, l’entreprise de remorquage, la société de manutention et certains importateurs directement concernés par le trafic maritime) est également concédée à la société MCG.

Pour ce qui concerne le quai n°2 (mis en service en janvier 2010) la CCI bénéficie d’une Convention de Gestion Temporaire de 2 ans (depuis novembre 2009). La Direction du Port exerce ainsi une tutelle sur le concessionnaire tenu de respecter les cahiers des charges des activités concédées. De même la Direction du Port exerce une surveillance des activités non concédées mais exploitées directement par des opérateurs bénéficiant d’AOT, tel que l’usinier de ciment en vrac et l’unité d’embouteillage de gaz de propane liquéfié.

Dans le cadre de cette fonction de gestion du Port exerce par ailleurs d’autres missions dont celles notamment d’assurer l’entretien des ouvrages non concédés situés dans le domaine terrestre maritime transféré en gestion.

Il s’agit des quais de Longoni comprenant le quai principal (130 m) le quai secondaire, le Terminal Gazier et Pétrolier de Longoni, et le second quai. A Dzaoudzi, les ouvrages dans le champ de compétences de la Direction du Port sont la Gare Maritime Internationale située au Quai Ballou, il s’y exerce une activité de transport de passagers en direction des Comores et de Madagascar et sur le plan d’eau du côté du Quai Issoufali se pratique une activité d’accueil de bateaux de plaisance qui relève de la Capitainerie de Dzaoudzi. A Mamoudzou, la mission se résume en la surveillance et l’entretien du ponton des croisiéristes.

La mission de cette mission d’entretien se complète d’une activité sommaire d’entretien paysager et de nettoyage des abords immédiats des quais ou des espaces verts des bâtiments non concédés dans le domaine sous la gestion directe de la Direction du Port.

Comme pour d’autres opérateurs portuaires, le Département (Direction du Port) a des responsabilités en matière de sécurité des sites sous sa gestion ainsi qu’en matière de mise en œuvre du code ISPS (spécifique à l’activité portuaire). A cet égard, le code des ports maritimes positionne l’autorité portuaire comme un des acteurs principaux de la mise en œuvre du code ISPS. Elle doit ainsi élaborer et exécuter un plan de prévention des risques coordonnant les plans des sites de la zone de sûreté portuaire.

La Direction du Port exerce aussi des missions purement administratives de traitement de dossiers spécifiques tels que ceux relatifs à la mise en œuvre de la procédure de mise en concession du Port de Mayotte engagée depuis 2009 et dont la finalisation doit être concrétisée en 2011, la gestion du conseil portuaire et de la commission de remorquage portuaire et la participation aux commissions administratives traitant de gestion portuaire et la participation aux structures régionales publiques ou privées de gestion portuaire, telle que l’Association des Ports des Iles de l’Océan Indien (APIOI). Une autre mission administrative relevant d’une obligation incombant à l’autorité portuaire en vertu du code des ports maritimes est celle d’élaboration des statistiques portuaires.

Contact

Salima HANRIFOU, Secrétaire
Ligne directe : 0269 64 95 55
Fax : 0269 64 95 70
Mail : salima.hanrifou@cg976.fr