Offres d'emploi

Ingénieur territorial en bâtiment ou architecte (x1) - Date limite des candidatures : 19 janvier 2018

Chef de bureau recherches agronomiques et expérimentation (x1) - Date limite des candidatures : 9 février 2018

Bonne année 2018
 

Daniel ZAÏDANI
Le Président du Conseil départemental de Mayotte Daniel ZAÏDANI
Né le 14 mai 1975 sur les bords de la Méditerranée à Marseille, Daniel ZAÏDANI décroche son BAC à Mayotte en 1995 et s’en va poursuivre des études supérieures dans la ville de Pau où il décroche un DESS de Chargé d’études économiques.

En 2002, il intègre, l’Institut d’Émission des Départements d’Outre-mer (IEDOM) à Mamoudzou en qualité de Responsable des études économiques et financières puis devient Responsable de la monnaie fiduciaire en 2008. Les différentes fonctions qu’il a pu occuper dans sa vie professionnelle lui ont permis d’analyser au quotidien la situation économique de l’île.

En outre, sa casquette de délégué syndicale UTFO l’a aguerrit aux techniques de négociation et aux dialogues sociaux. Son objectif est de sortir notre société de l’état de latence voire de régression par des initiatives politiques concrètes et efficaces.

Par ailleurs, en qualité de Secrétaire général de l’association des défenseurs des intérêts légitimes des Mahorais (Oudaïliya Haki Za MMaoré), il a pu porter, défendre, proposer des solutions sur des dossiers tels que la régularisation foncière, la scolarisation, l’immigration, la vie chère, l’indexation et l’égalité des chances au sens large.

Élu Conseiller général du canton de Pamandzi en mars 2011 avec l’étiquette du MDM (Mouvement Départementaliste Mahorais), Monsieur Daniel ZAÏDANI est un homme politique du parti centriste avec des orientations politiques qui s’inspirent aussi bien de la droite que de la gauche. Ce parti politique a la particularité de n’être rattaché à aucun parti national. Le MDM a d’une part, construit un projet politique qui tient compte concrètement des problématiques de la population et d’autre part cela lui permet d’être le porte-parole exclusif des mahorais.

Au terme des élections cantonales de 2011 à Mayotte, il devient le premier Président du tout nouveau 101ème département français (et 5ème DOM). Il est le plus jeune président de Conseil départemental en France, élu à l'âge de 35 ans.

Ses deux projets principaux à la tête de l'Exécutif sont l’achèvement de la régularisation foncière et le redressement des finances du département.