Directeur du service des transports maritimes (STM) (1 poste)
Date limite des candidatures : 5 mai 2017
Sage-femme (5 postes)
Date limite des candidatures : 5 mai 2017
Médecin de PMI (5 postes)
Date limite des candidatures : 5 mai 2017
Commandant (Capitaine 500 UMS) (1 poste)
Date limite des candidatures : 5 mai 2017
Chefs Mécaniciens embarqués (750 KW) (2 postes)
Date limite des candidatures : 5 mai 2017
Chefs Mécaniciens embarqués (3000 kw) (3 postes)
Date limite des candidatures : 5 mai 2017

Cela implique tant les dépenses d'entretien que les investissements concernant la voirie départementale, et une partie des routes nationales ; aussi s'agissant de l'organisation des transports non urbain des personnes et des transports scolaires ; cela implique encore la création, l'équipement et la gestion des ports maritimes de commerce et de pêche ; mais encore, en matière d'établissement d'un programme d'aide à l'équipement rural.

Les mssions de la DGA Aménagement et Infrastructures

La Direction Générale Adjointe chargée de l'Aménagement (DGA AI) est composée de cinq directions et d'une Unité de gestion. Les directions rattachées à la Direction générale adjointe sont localisés sur le site de l'Ex-CFA, à part la direction des affaires foncières et du patrimoine.

Les missions principales de la DGA AI consistent à concevoir et mettre en œuvre la politique du département en matière d'Aménagement du territoire, de la gestion foncière, des transports et du soutien à l'investissement des autres collectivités locales, d'une part, et à coordonner les actions et les programmes d'investissement du département tant sur le plan stratégique que sur le plan opérationnel, d'autres part ; avec un effectif de près de 219 agents.

Un plan de restructuration financière a été mise en place afin de maîtriser les dépenses et relancer l'économie. Le programme d'investissement a été financé par les fonds du plan de relance, du contrat de projet Etat-région, et diverses subventions de l'Etat (CNDS, ADEME, FACE) et des fonds propres. C'est 70% du budget total d'investissement qui est orienté vers l'action de la DGA AI pour l'ensemble des opérations menées sur le territoire.

Le rôle de la DGA Aménagement et Infrastructures

La DGA AI a pour rôle principal de mettre en œuvre les politiques d'orientation définies par les élus en matière d'aménagement du territoire tant s'agissant des infrastructures routières, des réseaux électriques, du transport que du foncier.

Cette mission se décline en cinq directions à savoir : la Direction des infrastructures(DI), la Direction de la Maîtrise d'Ouvrages(DMO), la Direction des Interventions auprès des collectivités territoriales(DICT), la Direction des Affaires Foncières et du patrimoine (DAFP) et la Direction des transports terrestres(DTT).

Orientations politiques du département en matière d'aménagement

Le département se fixe pour objectifs de maintenir un réseau routier à un niveau satisfaisant sur l'ensemble du territoire pour plus de sécurité et de confort de circulation pour les usagers. En ce qui concerne l'Electrification rurale : réduire les surcharges des transporteurs et permettre aux communes dites rurales de disposer d'électricité dans de bonnes conditions. Un chantier très important aujourd'hui. Dans ce domaine, un programme pluriannuel d'investissement a été mis en place pour répondre aux urgences du territoire dans les prochaines années. Le coût prévisionnel de l'investissement s'élève à cinq millions d'euros par an (5 000 000,00€/an).

En matière d'équipements sportifs : l'objectif est de réaliser des équipements sportifs territoriaux aux normes, permettant d'accueillir des compétitions de haut niveau. Il s'agit aussi bien des stades de foot, les gymnases que les pistes d'athlétisme.Pour rappel, même pour le « stade de Cavani » des travaux sont encore nécessaires pour atteindre cet objectif.

Au niveau du transport, mettre en place le « transport interurbain » permettant aux citoyens de circuler dans de meilleures conditions. En effet, par délibération N°1025/2013/CG (séance du 12 mars 2013) le Conseil départemental à décidé de mettre en place un service de transport interurbain (voir missions et activités de la Direction des Transports Terrestres). Et le 07 septembre 2014, l'assemblée départementale décide (voir délibération N°1274/2013/CP) la passation de marchés de maîtrise d'œuvre concernant la préparation et la mise en exploitation des lignes de transport du département (soit une enveloppe de 400 000,00€ par an sur deux ans).

Pour ce qui est de la politique de valorisation, de la maîtrise et de la régularisation foncière : il s'agit aussi bien de la maîtrise, de la conservation que de la préservation du foncier.
En effet, un problème récurrent persiste depuis quelques années déjà. Le Conseil départemental manque énormément de locaux pour son administration. A long terme, il nous faut pouvoir doter le Conseil départemental et à l'ensemble des agents des bureaux pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Cela concerne plus particulièrement le pôle administratif du Conseil départemental. Le foncier intéresse aussi les constructions d'ouvrages publics destinés aux activités éducatives et pédagogiques comme les collèges et les lycées. Les besoins en matière immobilière sont importants pour l'administration du département-région.

Le schéma directeur de la restructuration administrative

Aujourd'hui, l'administration du 101ème département de France souffre énormément d'un manque de locaux pour les bureaux des ses services. A certains endroits, les charges de location restent pesantes en termes de coût de fonctionnement.

Pour répondre à cette demande, des études sont réalisées pour envisager cette autonomie de notre administration région-départementale en matière de locaux de service. Deux projets de construction de bâtiments sont envisagés : l'extension du siège à Mamoudzou et du Site de l'ex-CFA à Kawéni.

Ce schéma directeur a pour objectif de définir le potentiel du foncier disponible pour l'extension et la réalisation des bureaux du Conseil départemental. Pour la Cité administrative à Kawéni, le coût prévisionnel de l'ensemble des travaux de construction des bureaux s'élève à vingt deux millions quatre cent cinquante milles euros (22 450 000,00€). Soit un montant global de 35 830 000,00€ si on intègre le bâtiment des parkings, les espaces verts, les espaces publics et voiries compris.

Contact

Tel : 0269 64 96 75