Offres d'emploi

Chef de bureau Usages et E-administration (x1) - Date limite des candidatures : 27 avril 2018

Directeur du service technique STM (x1) - Date limite des candidatures : 4 mai 2018

 
 Publié le 13 avril 2018 à 11h22 (il y a 6 jours environ) dans « Solidarité et développement social »
Conférence-débat sur « les enjeux de la protection de l’enfance à Mayotte »
Conférence-débat sur « les enjeux de la protection de l’enfance à Mayotte ».
Source : Conseil départemental de Mayotte - DCIP

Ce mercredi 11 avril 2018, le CNFPT, en partenariat avec le Conseil départemental, a organisé une conférence-débat sur « les enjeux de la protection de l’enfance à Mayotte » dans l’hémicycle Younoussa BAMANA.

Après avoir remercié les personnes qui se sont mobilisées dans l'organisation de l’événement, après avoir remercié l'ensemble des personnes présentes à l'hémicycle, Monsieur Issa ISSA ABDOU, 4ème vice-président en charge de l’action sociale a présenté les problématiques rencontrées à Mayotte en matière de protection de l’enfance. En effet, la société mahoraise a connu une évolution fulgurante ces 20 dernières années passant d’une société traditionnelle dans laquelle l’enfant était encadré par tout un village à une société plutôt individuelle ou individualiste, les parents étant eux-mêmes absents du foyer pour des raisons d’activités professionnelles. L’enfant est devenu donc une proie à tous ces maux de la société moderne tels que la délinquance, l’isolement, l’errance etc… l’enfant se doit donc d’être protégé.

Cette conférence débat qui avait réuni des professionnels de l’éducation nationale, de la PJJ, de l’aide sociale à l’enfance, de la caisse de sécurité sociale, des parents, des éducateurs, des assistants sociaux, des responsables associatifs pour ne citer que ceux-là, était l’occasion de traiter les problématiques suivantes :

  • la place de l’enfant dans la société mahoraise,
  • le cadre réglementaire de la protection de l’enfance et ses limites à Mayotte et
  • les mineurs non accompagnés à Mayotte

Après la présentation des thématiques par les intervenants et experts, la parole a été donnée au public. Un moment très constructif dans la mesure où les intervenants ont posé des questions claires sur la prise en charge de l’enfant, sur les dispositifs réglementaires d’aide à la protection de l’enfant, sur la loi de mars 2016 qui pose les bases de la protection de l’enfant… Il a aussi été question de la place de l’enfant dans la société mahoraise, de l’impact des nouvelles technologies dans son éducation, des dispositifs d’alerte et de signalement etc... Des moments très forts également lorsque des parents exposaient et partageaient leurs expériences parfois avec courage et émotion mais toujours avec cette idée que l'éducation d'un enfant n'est pas seulement le fait de ses parents mais aussi et surtout de tous les acteurs de son environnement immédiat ; d'ailleurs la notion de parent a fait l'objet d'un vif débat. Le vice-président Issa ISSA ABDOU a profité de l’occasion pour faire un point sur les actions menées par le CD dans le domaine social, c’est ainsi qu’il a fait remarqué l’augmentation du nombre des mineurs isolés, la mise en place d’un schéma de l’enfance, la formation des familles d’accueil, l’éducation en milieu ouvert, la mise en place du centre éducatif fermé … Le président Issa ISSA ABDOU travaille sans relâche auprès de l’état (à Matyotte et à Paris) afin d’avoir encore plus de moyens pour venir en aide aux enfants familles les plus nécessiteux.

Il a par ailleurs annoncé l’organisation des 3èmes rencontres territoriales de la protection de l’Enfance prévues en novembre 2018, à la date d’anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Sur la base d’une collaboration entre les différents services sociaux, cette rencontre réunira l’ensemble des collectivités ultramarines, tous les acteurs territoriaux, régionaux et nationaux, en charge de la protection de l’enfance.