Offres d'emploi

Educateur de jeunes enfants (x1) - Date limite des candidatures : 20 décembre 2017

Responsable Juridique (x1) - Date limite des candidatures : 20 décembre 2017

Sage-femme (x1) - Date limite des candidatures : 20 décembre 2017

Médecin de PMI (x1) - Date limite des candidatures : 20 décembre 2017

Puéricultrice (x1) - Date limite des candidatures : 20 décembre 2017

Psychologue (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Chargé de de mission maitrise de la demande en énergie (MDE) (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Responsable Déchet et Développement économie circulaire (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Chargé (e) d'étude aménagement et restauration des cours d’eau (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Chargé de mission contrôle et suivi concession (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Responsable électrification (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Chargé d’étude et suivi des marchés de maitrise d’œuvre et de travaux (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Responsable vie associative et partenariale (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Cheffe/Chef du bureau gestion de l’eau (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Animateur environnemental (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Chef équipe gestion parcs Coconi et Mahabou (x1) - Date limite des candidatures : 22 décembre 2017

Directeur Général Adjoint Pôle des solidarités et service à la population (x1) - Date limite des candidatures : 29 décembre 2017

Synthèse de la journée d’échanges sur l’Environnement
 
 Publié le 24 septembre 2015 à 00h00 (il y a 2 années environ) dans « L'Europe s'engage »
Soutenir l'éducation, la formation et le sport avec ERASMUS+
L'accès des étudiants mahorais au programme Erasmus+ pourrait être facilité.
Source : Euros / Agency et M'zé Conseil www.eurosagency.eu

ERASMUS+ est un des principaux programme de l'Union européenne. Doté d'un budget de 15 milliards d'euros sur 5 ans pour les pays de l'UE, il est dédié à l'éducation, la formation, la jeunesse et au sport. Contrairement aux idées reçues, ce programme n'est pas réservé aux jeunes ou aux étudiants, mais concerne aussi la formation des adultes ou encore la mobilité du personnel enseignant. C'est ce qu'est venu expliquer Gabriel Moreau, de l'Agence Erasmus+ Education Formation de Bordeaux, lors du troisième jour de séminaire.

La session d'information sur Erasmus+, accueillie dans les locaux du Centre universitaire de Mayotte à Dembéni, a réuni plus de cinquante participants - chefs d'établissements, professeurs, organismes de formation, acteurs associatifs et institutionnels. Mariam Said Abdallah, Vice-présidente en charge de l'Education, de la Formation et de l'Insertion au Conseil départemental a inauguré la journée en présence de Nathalie Costantini, Vice-recteur de Mayotte, de Bernard Rubi, Directeur de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DJSCS) et du Directeur du Centre universitaire. La Vice-présidente a invité les acteurs locaux à se réunir pour identifier d’ores et déjà les projets et des partenariats pertinents à mettre en oeuvre dans le cadre d'Erasmus+ pour ouvrir Mayotte à l’international.

Gabriel Moreau, venu spécialement de l'Agence Erasmus+ Education - Formation de Bordeaux, a ensuite présenté le programme et son champs d'action, qui couvre cinq secteurs : jeunesse, éducation des adultes, enseignement scolaire, formation professionnelle et enseignement supérieur.

Financer des mobilités d'apprentissage en Europe

L'une des actions clés du programme Erasmus+ est le financement de mobilités en Europe pour les étudiants de l'enseignement supérieure ou en formation professionnelle, ainsi que pour le personnel éducatif.

Pour les étudiants de l'enseignement supérieur ou en formation professionnelle, les activités qui peuvent être financées sont :

  • une période d'étude à l'étranger
  • une période de stage en entreprise

Pour le personnel éducatif, plusieurs activités sont également possibles : des missions d'enseignement, un stage d'observation ou encore la réalisation d'un séminaire de formation (sauf pour le secteur de la formation professionnelle).

Un appel à proposition devrait être publié au mois de février 2016 pour permettre à de nouveaux établissements, par exemple à Mayotte, de postuler. Des financements spécifiques pour les régions et départements d'Outre-mer sont prévus, afin de permettre aux étudiants ou personnel éducatif de disposer d'une enveloppe adaptée à leur éloignement (financement du billet d'avion notamment).

Des partenariats stratégiques avec d'autres pays européens

Un autre axe fort du programme Erasmus+ est la possibilité de financer des programmes de coopération dans le domaine de l'éducation entre établissements européens pour soutenir l’utilisation de pratiques innovantes et améliorer la qualité des systèmes d’éducation et de formation.

Concrètement, cela permet à un minimum de trois établissements (école, collectivité publique, entreprise, etc.) issus de trois pays européens différents de se réunir autour d'une même thématique (dans l'enseignement, la formation des adultes, etc.) pour travailler ensemble sur une période de 2 à 3 ans. Des réunions transnationales et des déplacements à l'étranger pour travailler sur le projet peuvent être financés dans ce cadre. Cependant, comme l'a rappelé Gabriel Moreau, le niveau de compétition est élevé, avec un taux de succès inférieur à 50% pour les projets déposés.

Erasmus+, aussi pour la jeunesse et le sport

Pascale Gatineau, Conseillère Education populaire et Jeunesse à la DJSCS et Abdillah Said Anli du Centre Régional d'Information Jeunesse (CRIJ) de Mayotte ont ensuite présenté les possibilités ouvertes par le programme Erasmus+ pour les jeunes, en dehors du temps scolaire.

Les intervenants ont en particulier insisté sur le dispositif de Service Volontaire Européen (SVE). Ce dispositif est ouvert aux jeunes de 17 à 30 ans et peut servir à financer une mobilité de 2 à 12 mois pour permettre au jeune de réaliser une mission d'intérêt général dans un autre pays européen, et dans divers domaines (environnement, culture, économie sociale et solidaire, etc.). Le jeune disposera d'un hébergement ainsi que d'une petite enveloppe financière pendant la durée de sa mission. Le CRIJ Mayotte est disponible pour informer les jeunes sur ce dispositif et les accompagner dans les démarches pour trouver une mission et déposer leur candidature.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Pour voir ou revoir la présentation diffusée par l'Agence Erasmus+ Education Formation lors de ce séminaire, cliquer ici.

Pour avoir plus de détails sur les différents volets du programme Erasmus+.
Erasmus+ Enseignement scolaire, cliquer ici.
Erasmus+ Education des adultes, cliquer ici.
Erasmus+ Enseignement supérieur, cliquer ici.
Erasmus+ Formation professionnelle, cliquer ici.