Offres d'emploi

Ingénieur territorial en bâtiment ou architecte (x1) - Date limite des candidatures : 19 janvier 2018

Chef de bureau recherches agronomiques et expérimentation (x1) - Date limite des candidatures : 9 février 2018

Bonne année 2018
 
 Publié le 23 juin 2015 à 00h00 (il y a 3 années environ) dans « Journées nationales de l'Archéologie »
Deuxième édition des Journées Nationales de l'Archéologie (JNA)
Deuxième édition des Journées Nationales de l'Archéologie (JNA).
Source : Conseil départemental de Mayotte - DirCom

Le lancement officiel des Journées Nationales de l’Archéologie ce samedi 20 juin 2015 fut l’occasion d’inaugurer la Caserne de Dzaoudzi en présence de la 1ère Vice-présidente du Conseil départemental, Mme Fatima Souffou, du 2ème Vice-président, M. Issoufi Ahamada et du Sous-préfet, directeur de cabinet de la Préfecture, M. Jean Pierre Frédéric.

C’est dans une ambiance conviviale que les premiers visiteurs ont pu découvrir pour la première fois les vestiges importants révélés par des chantiers de fouilles menés à Mayotte depuis plusieurs années, sur les sites de Dembéni et Acoua. Avec empathie et pédagogie, les guides ont accompagné et expliqué au public dans quelle mesure ces découvertes exceptionnelles ont notamment permis de comprendre comment Mayotte s’est peuplée, comment vivaient ses habitants à travers les siècles et la place qu'elle occupait dans le commerce de l'océan Indien.

L'archéologie à la portée de tous

A travers cette exposition et des ateliers pédagogiques et ludiques, chacun fut invité à s'initier à cette discipline passionnante et à découvrir la richesse du patrimoine archéologique. Dans l’après-midi, deux archéologues, M. Sébastien Guillon et M. Mickaël Rakotozonia ont également partagé leur expérience, leurs recherches et leurs connaissances avec le public.

Sensibiliser la jeunesse

Le public scolaire fut convié à une médiation spécifique conduite par des animateurs depuis le 16 juin dernier. Une dizaine de classes ont profité de cette aventure archéologique. Les projets menés cette année seront également mis en valeur à travers une rétrospective en images.

Un projet et une collaboration avec l’État vivement salués par Mme Fatima Souffou, 1ère vice-présidente du Conseil départemental.

Séduite par ce travail de transmission du patrimoine mahorais la 1ère vice-présidente, Mme Fatima Souffou, a rappelé lors de son allocution que ce projet était « un symbole important qui met en lumière cette volonté commune entre l’Etat et le Département à travailler ensemble pour l’intérêt des Mahorais ».

Ainsi « La Caserne », premier équipement muséal de l'île mis en œuvre par le Conseil départemental avec le soutien de l’État, est une première étape qui conduira à l'ouverture du Musée de Mayotte installé dans l'ancienne Résidence des gouverneurs de Petite Terre.