Offre d'emploi

Ingénieur territorial en bâtiment ou architecte (x1) - Date limite des candidatures : 19 janvier 2018

Bonne année 2018
 
 Publié le 15 juin 2015 à 00h00 (il y a 3 années environ) dans « Visite officielle »
« Il faut des réponses efficaces pour les Mahorais »
Manuel Valls, Premier ministre, paraphe le document « Mayotte 2025 » aux côtés de Soibahadine IBRAHIM RAMADANI, Président du Conseil départemental de Mayotte.
Source : Conseil départemental de Mayotte - DirCom

Samedi 13 juin, une délégation conduite par le Premier ministre Manuel Valls, Mesdames Najat Vallaud-Belkacem (Ministre de l’Education nationale) et George Pau-Langevin (Ministre des Outre-mer) est venue à Mayotte rencontrer la population. Dans la matinée, le Premier ministre est reçu dans l’hémicycle Younoussa Bamana dans une liesse populaire par les élus locaux (maires, conseillers départementaux, les deux députés, les deux sénateurs...).

Le Président du Conseil départemental, Soibahadine Ibrahim Ramadani, lui signifie que le Conseil départemental est entré dans une nouvelle ère avec un président de l’Assemblée élu par consensus pour mettre fin aux schémas stériles des confrontations systématiques qui freinaient le département auparavant. Dans son discours, les sujets phares sont évoqués, à savoir l’insécurité, le chômage (surtout celui des jeunes), l’immigration clandestine, le rattrapage des minima sociaux à des montants similaires à ceux de la métropole, entre autres. «Ce sont des sujets qui nécessitent des réponses efficaces pour les Mahoraises et les Mahorais.» notifie-t-il au Premier ministre.

A ces questionnements, une série de mesures est annoncée dans le sens du développement du territoire et de l’épanouissement des habitants : renforcement de quarante-quatre Polices de l’air et des frontières et de quelques gendarmes pour faire face à la délinquance, renforcement du potentiel de développement agricole, liaison directe Paris-Mayotte à partir du 10 juin 2016 afin de désenclaver l’île, baisser le coût du transport aérien et booster ainsi le tourisme. Il a surtout opté pour le défi de taille en matière de Formation et d’éducation en donnant toutes les chances pour réussir l’insertion professionnelle, en poursuivant la politique de construction scolaire à hauteur de 10 millions d’euros chaque année.

Dans la foulée sont signés le CPER (Contrat de plan Etat-région) ainsi que le document «Mayotte 2025».

A noter le clin d’œil adressé aux écologistes de l’île puisque le Premier ministre s’engage à soutenir la procédure d’inscription du lagon de Mayotte au Patrimoine mondial de l’humanité.
«J’aime Mayotte, son sens de l’accueil et son attachement à la République.» Tels sont les derniers mots de l’homme fort du gouvernement avant de s’envoler vers la métropole aux alentours de 22h.

Itinéraire du Premier ministre

Visite du groupe scolaire de Poroani et inauguration du nouveau réfectoire avec Mme le maire de Chirongui.
Visite du lycée agricole de Coconi (présentation des missions par les élèves, restauration collective, plaque de la nouvelle cantine) avec monsieur le maire de Ouangani.
Déjeuner avec les acteurs du monde agricole et économique autour de la thématique de la production locale
Rencontre avec les organisateurs de la course de pneus en début d’après-midi.
Pose de la première pierre de l’hôpital de Pamandzi en présence de monsieur le maire.
Echanges avec les autorités religieuses dans la mosquée de vendredi de Pamandzi.
 

Galerie d'images associée